Déconfinement

Immobilier : déconfinement

Bonjour à tous les amis! On se retrouve aujourd’hui pour un nouvel article qui s’intitule « Immobilier : déconfinement« . Je sais que vous êtes friands des nouvelles concernant l’immobilier en cette période difficile, c’est pourquoi j’essai de partager avec vous les dernières informations importantes en ma possession.

Et voilà nous y sommes enfin, le déconfienemnt! Comme vous le savez tous nous sommes en train de vivre une crise sanitaire qui a littéralement abattu l’économie mondiale. En France les activités vous pouvoir reprendre leurs cours mise à part les restaurants, cafés et boites de nuit. En ce qui concerne l’immobilier qui à vécu un arrêt complet de son activité durant la totalité du confinement, une question particulière est dans la tête de tous ceux qui s’intéressent de près ou de loin à l’immobilier.

Comment le marché de l’immobilier va t’il se comporter?

Pour répondre à cette question que de nombreuse personnes se posent nous allons interagir sur plusieurs points.

La baisse significative de la demande

L’immobilier, comme la plupart des secteurs, obéit aux lois de l’offre et de la demande. Ce qui veux qui que si la demande est supérieur à l’offre (et c’est ce qu’il se passe depuis plusieurs années) les prix augmentes. A l’inverse si la demande est inférieur à l’offre, les prix ont tendance à baisser.

Une demande qui chute

Selon les experts nous avions une demande très forte avant le confinement. On parle de 10 acheteurs pour 1 vendeur en moyenne. Ces chiffres allaient jusqu’à quatre 90 acheteurs pour 1 seul vendeur dans les zones les plus tendues comme paris! Etant donné cette marge assez importante, le dirigeant du réseau « La Forêt » estime que le marché devrait se maintenir. Attention quand même, j’ai souvent tendance à me méfier des avis des professionnels de l’immobilier qui, vous vous en doutez ne diront jamais que l’immobilier va baisser. En effet, ces professionnels cherchent à vendre et leurs voix en tant qu’expert a de l’importance, c’est pourquoi il ne serait pas dans leurs intérêts de dire que le marché va s’essouffler!

Difficile quand même dans le contexte actuel d’écarter une possible baisse significative de la demande et donc une correction légitime des prix. Comme nous l’avons vu plus haut, si la demande est inférieur à l’offre les prix chutent. En effet de nombreux foyers devraient voir leurs revenus diminuer et pour cause, une récession économique importante attendue.

De plus nous risquons d’assister à une restrictions importante des crédits immobiliers. En effet les banques accorderont des prêt aux demandeurs qui seront en capacité de présenter une situation financière stable.

Des taux d’intérêt qui augmentent légèrement

A la fin 2019 nous assistions à un accord des prêts plus souple, mais aujourd’hui avec la crise, les banques resserrent les vis. Dans un article précédent je vous parlais aussi de la hausse des taux d’intérêts des banques concernant les prêts immobiliers. Je vous disais que ceux-ci étaient en train d’augmenter. En effet les banques deviennent plus prudente avec la crise du coronavirus. Ce qui a pour conséquence une légère augmentation des taux, à savoir + 0,25% en moyenne voir plus par rapport à février 2020. Cependant la hausse des taux d’intérêts ne devrait pas se poursuivre selon plusieurs experts. Donc nous devrions rester sur des conditions qui restons intéressante, mais encore une fois les organismes de prêt seront plus attentif à votre situation et le taux d’endettement de 33% parfois dépassé dans certains cas les mois précédents, ne le serait plus.

Qu’en est’il des prix?

Les prix ont-ils chuté? Stagné? Augmenté? Il est encore bien trop tôt pour le dire et comme je vous l’ai dis dans un article précédent, je pense que les prix vont se maintenir quelques temps, étant donné que plusieurs transactions étaient en attente. Il nous faudra encore quelques semaines voir quelques mois pour vraiment constater un éventuel chamboulement du marché immobilier en France

Le déconfinement a un air de campagne?

Avec la crise actuel nous assistons à un changement de mentalité de la part des français. Cela va t-il durer? Seul l’avenir nous le dira. Quoi qu’il en soit selon plusieurs réseaux immobilier, la tendance actuel serait d’acquérir des maisons avec de grands espaces naturels. Déjà prisé en tant que résidence secondaires, certaines régions comme la Bretagne, la Normandie ou encore la Bourgogne sont au cœur des recherches de biens immobiliers mais cette fois-ci pour des résidences princpales.

D’ailleurs depuis la date du déconfinement nombreux sont ceux qui ont déjà pris rendez vous pour visiter! En Bourgogne 99% des appels proviendraient des habitants des grandes villes avec des budgets assez conséquents compris entre 350 000€ et 700 000€. En effet, ces personnes chercheraient des maisons avec de grand terrain proche des gares. On parle ici de 50% des acheteurs qui sont prêt à vendre leur bien en centre ville pour venir changer d’habitation principale afin de vivre à la campagne. Oui vous avez bien lu, ici on ne parle pas de résidence secondaire mais bien de résidence principale. Voici les critères cités par nos expert immobiliers concernant la recherche des habitants de la ville :

  • Grande maison
  • Grand terrain
  • Proche de la gare
  • Bonne connexion internet (télé-travail)

Nous pouvons nous poser la question de savoir si les prix dans nos campagnes vont exploser? Peut-être est-ce seulement un effet de l’après confinement et le retour à la normal va revenir très vite? C’est ce que nous verrons dans les prochains mois.

Les nouvelles normes du déconfinement en immobilier

Çà y est le déconfienemnt est la! Mais comment vont se passer les visites immobilières?

Les professionnels de l’immobilier préconisent désormais de nouvelles règles. En effet, afin de lutter contre la propagation du coronavirus, le télé-travail est privilégié. Ce qui veux dire que en tant qu’acheteur nous devrions avoir droit à une première présentation virtuelle du bien. A savoir, des photos et des vidéos. Même si rien ne remplace une visite physique il faut être vigilant et se protéger du COVID-19. Cependant je ne vous recommande pas d’acheter un bien immobilier sans l’avoir visité physiquement. Le virtuel c’est bien, mais vous aurez beaucoup de mal à vérifier l’état général d’un logement avec des photos.

Une fois la visite virtuel effectué, si le bien vous intéresse vous devrez le visiter physiquement. Si le logement est occupé par un locataire ou un propriétaire, celui-ci devra ouvrir les portes dès votre arrivée. Les gestes barrières et les distances de sécurité devrons être respectées durant la visite. Les masques devront être portés. De plus, vous ne devrez toucher aucune surface du logement. Personnellement cela m’embête un peu puisque j’aime toucher les sols, les murs, la charpente… pour me rendre compte de l’état de ceux-ci. Mais tant pis nous nous adapterons!

Les visites devront être espacées afin d’aéré le bien en question pour faire disparaître le virus potentiel. Les visites groupées anciennement autorisées seront strictement interdites.

Préconisation des notaires de France :

Les notaires de France ont publiés un schéma illustré afin de mieux guider les acheteurs et les vendeurs dans leurs démarches.

Conclusion « Immobilier : déconfinement »

Voilà les amis les quelques nouvelles du déconfinement concernant l’immobilier. J’espère qu’à travers cet article : « Immobilier : déconfinement« , j’ai pu vous informer des dernières nouvelles du marché. Sachez que je vous tiens au courant des qu’il y a du nouveau! Je vous dit à très vite pour un nouvel article!

Articles complémentaires

comment investir dans l’immobilier sans apport


Leave a Reply

Your email address will not be published.